MARCEL FAUCHER NOUS A QUITTÉS

C’est avec tristesse que les anciens du village ont appris le décès de Marcel Faucher. Marcel et son frère Jean ont laissé beaucoup de souvenirs aux Saints Jeannais. Jean était un enseignant très apprécié qui avait fait sa carrière dans l’école du village. Marcel lui, travaillait à la mine, en tant qu’agent de maîtrise.
Homme de conviction, humaniste, Marcel fut le président fondateur de l’Association Familiale lors de sa création en 1954.
Sous sa houlette, la nécessité de construire une salle pour héberger les cent cinquante enfants du patronnage, se révéla comme un objectif prioritaire. Avec ses collègues de travail, après leur journée, et avec une équipe de retraités volontaires, le Centre Familial sortit de terre en quelques mois. Par l’organisation de kermesses, de spectacles, avec le lancement d’un emprunt, les matériaux ont pu être achetés. Grâce au pouvoir de persuasion de Marcel, et au soutien de l’abbé Puech, curé de la paroisse, les derniers obstacles financiers furent levés.
L’inauguration eut lieu le 5 février 1956. Dans son discours, Marcel précisait : «Cette salle n’est pas une affaire commerciale, mais un lieu où il fera bon se rencontrer, une maison ouverte à tous, entièrement disponible à ceux qui oeuvrent pour le bien du village ».
Ensuite, la famille Faucher était aller s’installer aux Mages, mais le coeur et les souvenirs de Marcel restaient à Saint Jean. Il avait même écrit ses mémoires sur la vie du village entre les deux guerres.
En 2004, Marcel était là pour célébrer le cinquantenaire de l’Association Familiale. Et de constater « Chère salle, tes assises sont solides, car avec les matériaux qui servirent à te construire, tous les bénévoles y joignirent ces élans de générosité et de fraternité qui unissaient la grande famille des gens de la mine ».
Adieussiatz, Marcel, merci pour ton souvenir et ton oeuvre qui perdureront encore longtemps !

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 13/11/2012)

Posted in ACTUALITES, ETAT CIVIL | Leave a comment

11 NOVEMBRE : LETTRE D’UN POILU SOUS LA MITRAILLE

« C’est en chantant que nous prenons la direction de Verdun. Vers minuit, nous montons en première ligne. Au petit matin, le chef de section nous dit : « Préparez vos abattis, on attaque à 11 h 40 ». L’heure approche, on boit un bon coup de gnole, quelques uns chantent. Les grenadiers sautent le parapet et s’éloignent en rampant. On allume une cigarette, et nous voilà partis droit sur la ligne ennemie. Leur première ligne est complètement retournée, il y a de nombreux cadavres. Dans le Ravin des Dames, les Allemands sont cueillis comme des lapins. Nous faisons 600 prisonniers. Quelques récalcitrants sont passés à la baïonnette. Notre objectif est atteint. Toute la nuit, nous creusons notre tranchée.
Le lendemain, il pleut à verse . Au petit jour, nous avons de l’eau à mi mollet et sommes à moitié morts de froid. Les Allemands nous bombardent d’une façon épouvantable. Un coup de 75 vient éclater au dessus de nos têtes. Je ne suis pas blessé, mon camarade est raide mort : un éclat lui a traversé le coeur. Un autre 75 s’abat dans la tranchée, tuant quatre poilus. La position devient intenable, mais l’ordre est de tenir coûte que coûte. Un 88 autrichien se remet à bombarder. Plaquons nous, dis-je à mes copains. Je ne terminais pas ces mots, qu’il en tombe un dans la tranchée. Rapidement je me dégage, car mes trois camarades étaient sur moi. Triste vision, ils sont tous trois déchiquetés, presque en bouillie. Je suis blessé. Tout en sang, je rampe dans la tranchée. Je trouve d’autres copains qui me coupent veste et pantalon pour me faire des pansements. On me plie dans une couverture et on me porte au poste de secours »… le 24 octobre 1916.
Ainsi allaient la vie et la mort de toute une jeunesse sacrifiée. En ce 11 novembre, souvenons-nous.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 11/11/2012)

Posted in ACTUALITES, CEREMONIES, MÉMOIRE COLLECTIVE, PATRIMOINE | Leave a comment

CASTAGNADE

Posted in ACTUALITES, LOISIRS | Leave a comment

LOTO DU SOU DES ECOLES

Le Sou des Ecoles vous propose un loto ce dimanche 18 novembre à 16 h dans la salle du Trianon. Ce loto est organisé au profit des enfants de notre école, venez les soutenir !

Posted in ASSOCIATIONS, LOISIRS, VIE SCOLAIRE | Leave a comment

ASSEMBLEE GENERALE DE L’OLIVIER CEVENOL

La Coopérative l’Olivier Cévenol a programmé l’Assemblée Générale ordinaire de ses adhérents ce samedi 17 novembre à 15 h. Cette assemblée aura lieu comme à l’accoutumée dans la salle de l’Association Familiale.
A l’ordre du jour :
Résultats de la campagne 2011-2012
Compte rendu moral et financier
Quitus aux administrateurs
Préparation de la campagne 2012-2013
Questions diverses.

Posted in ACTUALITES, ASSOCIATIONS, FLORE | Leave a comment

LE GRAND CHÊNE DE LA NOUGAREDE A ÉTÉ DÉRACINÉ

Du bout de l’horizon accourt avec furie
Le plus terrible des ouragans
Le chène tient bon , le roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu’il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l’Empire des Morts.
Comme le chêne de La Fontaine, celui de la Nougarède a succombé aux rafales de vent de ce matin frileux d’octobre. Depuis des siècles, il était là, planté en bordure de l’Auzonnet. Il se souvenait des futaies de noyers à l’origine du nom de ce quartier. Il avait connu la verrerie Gilly première verrerie à utiliser le « charbon de terre » pour faire fondre la silice. Sans s’émouvoir, il avait assisté à la construction de la cité minière. Il avait même participé à la célébration de la victoire de la dernière guerre en arborant un drapeau tricolore qu’un jeune avait planté à son sommet.
Il connaissait tous les « Nougarédiens » comme s’auto-proclament les anciens qui ont vécu dans ce quartier. Toutes les générations d’enfants avaient grimpé un jour ou l’autre sur ses branches immenses. Les amoureux venaient s’embrasser sous son feuillage et les retraités appréciaient son ombre généreuse. Mais las, son tronc de 5,60 mètres de circonférence et de plusieurs dizaines de mètres de hauteur a été abattu par une rafale plus forte que les autres. Il s’est couché dans le lit de la rivière, craquant de tous ses membres et emportant avec lui tous ses souvenirs des siècles passés.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle)

Posted in ACTUALITES, FLORE, MÉMOIRE COLLECTIVE, PATRIMOINE | Leave a comment

LES KIWIS, DÉLICIEUX FRUITS DE L’HIVER AU BORD DE L’AUZONNET

Une treille de « clintons » soutenue par des « sagates » de châtaignier, c’est courant dans nos Cévennes. Mais une treille d’où pendent des grappes et des grappes de kiwis, c’est beaucoup moins courant.
« Actinidia déliciosa » est une plante originaire de Chine, cultivée couremment en France depuis quelques dizaines d’années. Cette liane grimpante est dioïque, il faut donc disposer d’au moins un pied mâle et un pied femelle pour espérer obtenir des fruits.
Au quartier de La Gravière, Jean Spagnoli, alerte octogénaire, a mis en place quelques plants de kiwis dans son jardin en bordure de la rivière. Cette liane grimpante a besoin de supports pour se développer. Jean a donc construit une treille qu’il a fallu renforcer au fil des ans, tant le poids des fruits est important. Depuis quelques années, il récolte des dizaines et des dizaines de kilos de fruits savoureux. Cueillis avant les gelées, les kiwis se conservent tout l’hiver. Riches en minéraux et en vitamines, ils apportent des éléments nutritifs essentiels pour la bonne santé des gourmets. Famille et amis apprécient ce dessert savoureux et régénérant en ces périodes de vent, de froidure et de pluie.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 01/11/2012) 

Posted in ACTUALITES, FLORE, LOISIRS | Leave a comment

MAX TOURGON, NOUVEAU RETRAITÉ

C’est devant les élus communaux, le Conseiller Général, la Présidente de la Communauté de Communes, mais aussi devant ses collègues employés communaux que Bernard Hillaire a fait le panégyrique du nouveau retraité.
Le maire a rappelé que « En 1972, jeune homme fraîchement débarqué de son Vaucluse natal, Max Tourgon a fait les beaux jours de l’équipe de foot locale. Après avoir travaillé dans la téléphonie, la soudure et les matériaux de construction c’est en novembre 1977 que Max débutait sa carrière dans notre mairie comme ouvrier temporaire. Il deviendra auxiliaire et sera titularisé en 1979. Il passera agent de maîtrise avant d’intégrer la Communauté de communes, tout en restant à la disposition de Saint Jean. Tout au long de ces 35 années, Max a dressé des liens extraordinaires avec les habitants. Il connaît le village dans ses moindres recoins ».
Il faut rappeler qu’en dehors des taches ordinaires d’un employé municipal, il a grandement participé à la mise en place de l’eau et du tout à l’égout du lotissement du stade et du quartier des Granges. C’est lui qui a restauré le mur de la place de l’église, et qui a construit le mur d’enceinte du nouveau cimetière.
Puisq’il connaît le village sur le bout des doigts, le maire est « persuadé que pendant quelques temps encore, nous aurons besoin de faire appel à toi pour résoudre quelques petits problèmes ». Avant de leur offrir un panier gourmand et un beau bouquet de fleurs, il a encore précisé : « Une nouvelle page s’ouvre pour toi dans ce grand livre de la vie que tu vas partager avec ta compagne Marie-Laure. Au nom de tous, je te souhaite une retraite active, heureuse et la plus longue possible aux côtés de tous ceux qui te sont chers ».
Le verre de l’amitié a conclu cette cérémonie fort sympathique.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 04/11/2012)

Posted in ACTUALITES, CEREMONIES, SERVICE TECHNIQUE, VIE ADMINISTRATIVE | Leave a comment

SPECTACLE MUSICAL A L’ITALIENNE

Enlevé, dynamique, surprenant, plein d’humour et de vivacité, tel était le trio de musiciens venus présenter son tour de chant . « In bocca di lupo » (Dans la bouche du loup), annonçait les couleurs de l’Italie du sud. A la guitare, au violon, au chant, mais aussi à la mandoline, au saxophone et aux percussions cet ensemble nous a régalé en nous plongeant dans l’univers musical de Naples et de ses chants typiques. Mondialement connues, ces chansons nous content la vie, l’amour, la mort mais aussi le déchirement de ces napolitains qui ont dû quitter leur famille pour trouver du travail dans d’autres pays. Si tout cela peut être raconté de façon plutôt amusante, bien souvent l’émotion, qui est à son comble, vous tire des larmes aux yeux. La célèbre chanson « Bella ciao » a été scandée et reprise par un public conquis. Les commentaires en italien de la chanteuse, traduits volontairement approximativement par le guitariste mettaient aussi une touche de bonne humeur dans ce récital.
Mais les auditeurs ont pu aussi apprécier des chansons inoubliables comme Syraccuse d’Henri Salvador, ou Bambino de Dalida. Belle soirée musicale, ponctuée de battement de mains pour accompagner les rythmes entraînant des airs de tarentelles.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 03/11/2012)

Posted in ACTUALITES, ASSOCIATIONS, CULTURE, VIVRE EN CEVENNES | Leave a comment

LES PETITES LUBIES DU CIRQUE EN KIT ONT ANIMÉ LE VILLAGE

Valises, objets inanimés, mais porteurs de tant d’espoirs et de souvenirs de voyages, avez vous donc des secrets à nous confier ?
C’est ce qu’ont essayé de dévoiler les pensionnaires de l’Estat Les Olivettes lors du spectacle proposé par les Petites lubies du Cirque en kit. Cette partie de spectacle aurait pu avoir pour titre : la valise dans tous ses états. Tour à tour, les acteurs ont exprimé la joie de partir en voyage, joie accompagnée de l’angoisse du choix hésitant de la bonne valise, bien adaptée au projet, mais aussi ils nous ont suggéré le questionnement sur la destination finale. Il faut toute une vie pour empiler les valises, et donc les souvenirs, bons ou mauvais, des voyages et des années passés. Et pourquoi pas un échange de valises pour mélanger les expériences et les souvenirs des voyages de chacun !
Dans tous ces voyages imaginaires, un moment de mélancolie très touchant nous a fait découvrir le désespoir d’un amoureux. En mime, il a offert des fleurs, puis son coeur à sa dulcinée, mais elle ne répondait pas à ses avances. Il alla même jusqu’à lui proposer l’astre suprême que la belle demoiselle, aveugle, ne put apprécier.
Au milieu de toute cette nostalgie, le clown, parti avec tous ses copains à la recherche mouvementée de son nez rouge perdu, termina le spectacle par un gros éclat de rire.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 02/11/2012)

Posted in ACTUALITES, CULTURE, LOISIRS | Leave a comment

UNE BIOGRAPHIE DE SHEILA PAR FREDERIC QUINONERO

C’est « Une petite fille de Français moyen » qui prétend que « L’école est finie » et qui « Laisse les gondoles à Venise » même si elle demande lors de sa « Première surprise partie » « Love me baby ». Il faut savoir que « Les copains, elle ne les oubliera jamais », pour sa « Première surprise partie » surtout pas à « L’heure de la sortie ». « La famille »« J’adore » dit-elle. Elle joue et chante « Bang-bang » avant de crier « Reviens, je t’aime ».

Mais oui, vous l’avez reconnue c’est la « Jolie petit Sheila » qui, « Comme les Rois Mages » a suivi, pendant plusieurs décennies, son étoile de grande star de la chanson française.
Elle a à son actif 33 albums, dont 7 en live, 40 albums compilation et 8 coffrets CD ou vinyle et 92 singles.
Frédéric Quinonero, biographe installé au village, vient de lui consacrer un magnifique livre mémoire intitulé : Sheila, star française, 50 ans ensemble. Oui, quand on parcourt cet ouvrage, abondamment illustré, la mémoire des générations yé yé et disco se réveille, car des années soixante aux années quatre vingt, Sheila, de son vrai nom Annie Chancel a parsemé notre vie de refrains inoubliables. Dans ce livre, on retrouve toute la jovialité, l’enthousiasme, l’ envie de bien faire et de satisfaire son public de cette chanteuse pleine de vie et d’allan. Les nombreux témoignages de personnes qui ont eu la chance de la cotoyer en témoignent.
Fait assez rare, cinquante ans après, Sheila continue à remplir les salles et à enthousiasmer son public.
Frédéric Quinonero a su raconter la vie d’une chanteuse, hors norme, la plus titrée de nos chanteuses. Un livre à lire, mais aussi à regarder, car il est illustré page par page de belles photos de l’artiste et des pochettes de ses disques.
Pour les fans de Sheila, en cette période de fin d’année, ce livre est un cadeau à offrir ou à s’offrir.
Sheila Star française aux éditions Didier Carpentier en vente dans toutes les bonnes librairies.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 30/10/2012)

 

Posted in ACTUALITES, CULTURE, LOISIRS | Leave a comment

LOTO DE L’ASSOCIATION FAMILIALE – DIMANCHE 11 NOVEMBRE

Le loto de l’Association Familiale aura lieu dimanche 11 novembre à 17 h dans le Centre Familial. Partie avant quines gratuite, 36 quines et 2 cartons pleins.

Venez nombreux !

Posted in ACTUALITES, ASSOCIATIONS, LOISIRS | Leave a comment

IMPORTANTS TRAVAUX AU CARREFOUR DE LA NOUGAREDE

Des panneaux routiers signalant des travaux et imposant un ralentissement, puis des signes cabalistiques peints au sol ont été les prémices de futurs travaux dans le virage de la Nougarède. Quelques jours plus tard, le soleil étant revenu, des feux tricolores ont été installés et des balises pour canaliser le flux des véhicules ont été mises en place. Précédé d’un imposant semi-remorque qui déverse dans sa trémie des tonnes et des tonnes de gravier mélangé à du goudron, le « finisseur » a déposé plusieurs couches « d’enrobé » sur la chaussée. Toute la journée, des camions ont approvisionné la machine qui « déroulait » un magnifique tapis. Derrière, le rouleau compresseur compactait ces couches successives d’agrégats. Il ne s’agissait pas de regoudronner simplement la route mais de reprofiler le virage et le carrefour. L’épaisseur de la couche du côté extérieur de la courbe a permis de relever le virage et d’élargir la bande roulante de la voie descendante. Le lendemain, le départ du chemin de la Nougarède a été lui aussi réhaussé pour arriver à la hauteur de la nouvelle chaussée.
Une nouvelle signalitique, un départ vers la Nougarède modifié et des bandes blanches matérialisant le nouveau profil de la chaussée seront rapidement mis en place.
Il suffira ensuite que les conducteurs respectent la limitation de vitesse, et les accidents dans ce secteur ne seront plus qu’un mauvais souvenir pour ceux qui en ont été les victimes mais aussi pour les riverains.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 27/10/2012)

Posted in ACTUALITES, PREVENTION, SÉCURITÉ ROUTIÈRE | Leave a comment

CELIA HEUB ELUE MADEMOISELLE VALLEE DE L’AUZONNET

Défiler devant plus d’une centaine de personnes, monter sur scène, se présenter, pas évident pour des jeunes filles ! Et pourtant, elles l’ont fait. Dix candidates se sont présentées pour participer au concours de « Mademoiselle Vallée de l’Auzonnet ». Il faut dire qu’elles étaient motivées par des « miss » et des « Mademoiselles » déjà élues dans d’autres concours. Ces dernières leur ont montré la voie pour un petit show sur scène.

Puis, en tenue de ville, en short et tee shirt ou en tenue de soirée, individuellement, ou en groupe, les candidates ont tenté de convaincre le public et surtout le jury. Chacune a dû aussi présenter et expliciter son intérêt pour son activité préférée ou pour ses ambitions pour l’avenir. Nous avons donc vu des passionnées de danses modernes ou de hip-hop, une sportive ferrue de hand-ball et des amoureuses d’équitation, avec un magnifique poême sur le «cheval-passion ». Pour l’avenir, l’une envisage de devenir photographe et réalise déjà de magnifiques albums-photos. Une autre veut devenir pompier pour voler au secours des personnes en danger.

Sous la présidence de Miss Gard 2011, les membres du jury ont conciencieusement noté les différentes présentations de chaque candidate. Difficile de choisir, mais il fallait bien se décider ! Le palmarès final s’établit donc comme suit : Célia HEUB a été élue « Mademoiselle Vallée de l’Auzonnet » ; 1e demoiselle : Madisson MARTELLI ; 2e demoiselle : Sabrina CHASSANG ; 3e demoiselle : Nora MARECHAL ; Demoiselle d’honneur : Aurore LOUMY. De son côté, Anna LAROCHE s’est vue décerner le « Prix du public ». Ces six demoiselles participeront au concours de « Mademoiselle Cévennes Camargue » qui aura lieu début janvier.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 23/10/2012)

23

Posted in ACTUALITES, ELECTIONS | Leave a comment

ENCORE UNE VISITE INDÉSIRABLE AU VIRAGE DE LA NOUGAREDE

Une nouvelle fois, une voiture a fait une sortie de route, elle a défoncé un portail et a blessé un chien qui se trouvait à proximité.
Sous la violence du choc, le portail qui était fermé a explosé et le véhicule a continué sa trajectoire à reculons sur le chemin d’accès de la maison en contrebas de la route. Le conducteur, qui vraisemblablement n’était pas blessé, a pris « la poudre d’escampette ». La gendarmerie a fait les constats d’usage et mène l’enquête. Le véhicule en piteux état et hors d’état de rouler, a du être treuillé puis chargé sur un camion.
Plus de peur que de mal pour les habitants de la maison qui attendent avec impatience les travaux d’aménagement de ce virage, et surtout le respect de la limitation de vitesse. Les accidents à répétition mettent en péril l’intégrité physique des riverains de ce virage.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 16/10/2012)

Posted in ACTUALITES, PREVENTION, SÉCURITÉ ROUTIÈRE | Leave a comment

EXTRAIT DU JOURNAL D’INFORMATION DES MAIRES DU GARD

Posted in ACTUALITES | Leave a comment

COMPTE RENDU DU DERNIER CONSEIL MUNICIPAL

Modification cadastrale : Une parcelle appartenant à la commune, qui est traversée par le nouveau chemin de Canteser, a été redécoupée et piquetée par un géomètre. La parcelle située en dessous du chemin, sollicitée par le propriétaire mitoyen lui est proposée à la vente au prix de 1 € le mètre carré, frais de bornage et de notaire à sa charge.
Les subventions municipales pour la réfection des façades connaissent toujours un beau succès. Les deux subventions prévues pour cette année ont été attribuées : l’une pour le jointoyage d’une maison au Barry, l’autre pour la peinture d’une maison dans les Granges. Dorénavant, le choix de la couleur en ce qui concerne la peinture devra obtenir l’aval de la municipalité.
L’avant projet pour la réhabilitation du pluvial et des eaux usées du quartier du Barry a été adopté. Cette phase va permettre de solliciter les subventions auprès de l’Agence de l’eau et du département. Ensuite, si ces subventions sont accordées, et si la commune peut financer sa part, les appels d’offre pourront être lancés.
Le conseil approuve l’adhésion de la commune à la nouvelle Charte du Parc National des Cévennes. La commune sollicite son inscription dans la zone périphérique du parc.
Le maire expose ensuite les perspectives du programme des « Journées mémoire d’un village » les 1 et 2 décembre 2012. Projection de collections de photos, améliorées et enrichies, conférences, expositions, émission radio, atelier de recueil de mémoire. Un calendrier 2013 sera même édité à cette occasion. Un atelier photos de familles actuelles sera mis en place pour les personnes présentes durant ces deux journées, afin d’assurer la mémoire du temps présent pour les générations futures.
La salle du Trianon sera désormais réservée au seul usage de la commune : usages municipaux ou communautaires et associations du village. Plus de prêts aux particuliers.
La discussion s’est ensuite engagée sur la vitesse excessive des véhicules dans le village et sur le problème du stationnement de plus en plus anarchique. Le débat reste ouvert sur les solutions possibles à apporter à ces problèmes.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 27/09/2012)

Dans le compte rendu ci-dessus, un excès de précipitation a fait penser que les travaux de mise en conformité des réseaux d’eaux usées et du pluvial du Barry allaient pouvoir commencer bientôt. Le maire précise que nous n’en sommes pas encore aux appels, mais seulement à l’adoption de l’avant-projet. Cette phase va permettre de solliciter les subventions auprès de l’Agence de l’eau et du département. Ensuite, si ces subventions sont accordées, et si la commune peut financer sa part, les appels pourront être lancés.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 30/09/2012)

 

Posted in Uncategorized | Leave a comment

VENDANGES A L’ANCIENNE EN CÉVENNES

L’automne est la période des vendanges. En plaine, dans les champs de vigne, les machines à vendanger parcourent les rangées souvent avant le lever du soleil, et quelquefois même la nuit tombée. Les tracteurs transportent des tonnes et des tonnes de raisins vers les caves coopératives où de grosses machines égrappent, écrasent et pressent les grains muris à point.
Mais sur les « faïsses » cévenoles la chanson est bien différente. Il faut grimper par des escaliers de pierres disjointes, couper les grappes au « poudet », sorte de couteau recourbé, et les déposer dans des seaux que l’on verse dans des « cornues » en bois. A deux, avec des barres de bois, on transporte ces cornues pleines de raisins jusqu’à la cave voutée. Il faut ensuite tourner la manivelle du fouloir pour écraser les raisins, puis verser le moût dans la cuve, où il va fermenter. En attendant de soutirer le vin, il faut sortir les tonneaux en châtaignier, « las boutos », près de la source du mas pour les « embuguer », afin qu’ils deviennent étanches. Une fois égouttés, il faut les « mécher » pour les sécher et les assainir en faisant brûler une mèche de souffre à l’intérieur. Quelques jours après, il faut « couler » le vin et remplir les tonneaux. Puis on entend le cliquetis du pressoir qui serre « la raque » (les rafles) afin d’en extraire le peu de vin qu’elle contient encore.
Clinton, Jacquet, Œillade muscade, Isabelle, Madeleine, Villard blanc et d’autres cépages maintenant oubliés ont rempli la « la fouillette » (bouteille) que tout cévenol emportait quand il allait travailler sur ses « faïsses ». Cette pratique se perpétue encore dans quelques mas où l’on s’efforce de maintenir les traditions.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 29/09/2012)

Photo : Le pressoir manuel permet d’extraire les dernières gouttes de nectar…

Posted in Uncategorized | Leave a comment

LES FEUILLES D’AUTOMNE, EMPORTÉES PAR LE VENT

Victor Hugo, Paul Verlaine, Jacques Prévert, Guillaume Apollinaire et bien d autres grands poètes Français ont chanté l’automne et ses couleurs chatoyantes.
A cette époque de l’année, les longs jours sont passés, les mois charmants finissent. Hélas ! On voit déjà les arbres qui jaunissent ! L’automne est triste avec sa bise et son brouillard, et l’été qui s’enfuit est un ami qui part. Feuilles jaunes et feuilles rousses voltigent au vent léger, alors que les sanglots longs des violons de l’automne blessent le cœur des doux rêveurs d’une langueur monotone. Le poète salut les bois couronnés d’un reste de verdure, contemple les feuillages jaunissants sur les gazons épars, et dit adieu aux derniers beaux jours qui sont un peu le deuil de la nature, vaguement éclairés par un soleil palissant. Tout autour de nous, le vent bondit, les pommes roulent, il pleut des noix et les feuilles desséchées s’écroulent en tourbillons infinis au creux des flaques d’eau. Au fil des jours, le vent tourbillonnant rabat les volets, la tonnelle grelotte et la terre est mouillée, et la mélancolie s’installe derrière les vitres fermées. La pluie au bassin fait des bulles et les hirondelles sur le toit tiennent des conciliabules…

Belle rêverie automnale… et pourtant, si l’automne est la saison des champignons, c’est aussi celle où les souvenirs se ramassent à la pelle et les feuilles mortes aussi. C’est ainsi qu’à cette époque, les jardiniers entassent les feuilles sur le tas de compost. Les gardiens de square peine à tenir les allées dégagées sous les platanes à l’ombre estivale si généreuse. Les employés municipaux, sans relâche, ramassent les feuilles pour dégager trottoirs et caniveaux. Ce travail sera sans cesse renouvelé jusqu’à la fin de la chute des feuilles…

Mais les sanglots longs des violons de l’automne… apportent souvent de grandes satisfactions aux chercheurs de champignons.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 23/09/2012)

Posted in ACTUALITES | Leave a comment

UNE NOUVELLE EQUIPE POUR CETTE RENTRÉE SCOLAIRE

Effectifs stables, personnel au grand complet, soleil pointant à l’horizon, tout ce qu’il faut pour une rentrée réussie!
José Puso, enfant du pays est le nouveau directeur de l’école. Après avoir enseigné de nombreuses années dans la vallée de la Cèze, il retrouve l’école où il a appris à lire, écrire et compter. C’est avec un peu d’émotion qu’il a pris la parole pour faire la présentation de l’équipe enseignante.
Raphaël Bernat est resté fidèle au poste. Toujours avec le soutien de Martine Bilois, il assurera la classe de maternelle. Changement par contre dans la classe CP, CE1, CE2 où deux enseignants se partageront la tache, chacun exerçant à mi-temps. Loïc Missonnier, titulaire du poste, partagera sa charge avec Nathalie Brengues, qui, elle, assure un autre mi-temps à l’école de Saint Florent.
José Puso, directeur, s’occupera des élèves du cours moyen. Deux niveaux dans cette classe : les CM1 et les CM2. Ces derniers se prépareront toute l’année en vue d’une entrée au collège l’année prochaine.
L’appel a permis à chacun de repérer sa salle de classe. Les uns avec un large sourire, les autres avec une petite larme à l’œil, chacun a trouvé sa place pour une année studieuse. Quant aux parents, ils étaient certes rassurés de voir que tout était prêt pour accueillir leurs bambins. Mais, surtout ceux des enfants de maternelle, étaient aussi partagés entre la fierté de voir leur progéniture « devenir un grand » et ce petit brin d’angoisse du au sentiment d’avoir l’impression « d’abandonner leur petit bout de chou » pour la première fois. Mais d’ici quelques jours tout sera rentré dans l’ordre naturel des choses

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 05/09/2012)

Posted in ACTUALITES, ENSEIGNEMENT, VIE SCOLAIRE | Leave a comment