MAIRIE DE SAINT JEAN DE VALERISCLE - Tél : 04 66 25 60 41

870x489_capture_decran_2020-03-19_a_17.12.20.jpg

Un médecin sarthois, féru de nouvelles technologies, a piloté la mise au point de ce questionnaire, élaboré par plusieurs spécialistes. Son objectif principal est d’orienter au mieux les patients pour éviter la saturation du « 15 ». Les premiers résultats sont encourageants.

Le test comporte 23 questions
Le test comporte 23 questions – Capture d’écran du site : maladiecoronavirus.fr
Une vingtaine de questions pour savoir comment réagir. Le docteur Fabrice Denis, oncologue au centre Jean Bernard au Mans, a coordonné la mise en ligne d’un test d’aide à la détection du coronavirus. Y répondre prend à peine trois minutes. Les questions sont de deux ordres :

D’une part vos antécédents médicaux (par exemple : souffrez-vous de problèmes cardiaques ou rénaux, êtes-vous diabétique…)
Et, d’autre part, les symptômes que vous ressentez (par exemple : toux, maux de gorge, fièvre…)
A la fin du questionnaire, soit votre santé apparaît bonne et il vous est recommandé de rester chez vous. Soit c’est grave et il vous est indiqué d’appeler le « 15 ». Entre les deux, trois options : consulter un généraliste, appeler la permanence des soins non urgents (116-117) ou accéder à une plateforme de téléconsultations (plusieurs liens vous sont alors proposés).

Un test « fiable »

Ce questionnaire a été mis au point « avec des chercheurs et des médecins de l’Institut Pasteur, des Hôpitaux de Paris et de plusieurs CHU », détaille le Sarthois Fabrice Denis. « Le test est analysé par un algorithme très solide, qui s’appuie sur des éléments scientifiques », explique l’oncologue manceau. Il garantit « le plus haut niveau de fiabilité car il s’appuie sur les retours de journaux spécialisés notamment ceux des Chinois qui ont été confrontés avant nous au coronavirus. Nous avons vérifié que les symptômes en Chine étaient les mêmes qu’en France ». Le docteur Fabrice Denis explique encore : « Un algorithme semble être quelque chose de très compliqué. En réalité, c’est la réponse à une série de questions. Pendant leur consultation, les médecins fonctionnent déjà ainsi ».

Désengorger le « 15 »

L’objectif principal de ce questionnaire en ligne est de faire baisser le nombre d’appels au SAMU. Depuis le début de l’épidémie de coronavirus en France, le « 15 » est régulièrement saturé à cause de sollicitations qui ne sont pas toutes urgentes. « Avec cet outil, nous avons réduit d’environ 30% le nombre d’appels inutiles au « 15 », en Sarthe », se félicite le docteur Fabrice Denis. « Faute de quoi, l’attente est parfois d’une heure ou deux ce qui, pour une urgence, n’est pas acceptable ».

Délivrer une information fiable aux Français inquiets

L’autre objectif de ce test en ligne est de donner aux Français des informations sur les symptômes à surveiller. « L’utilisateur se familiarise avec les signes de la maladie, par exemple l’essoufflement ou une grosse fatigue », explique le docteur Fabrice Denis. Enfin, ce questionnaire permet de donner des conseils aux personnes sous traitement : « Il vous permet d’analyser si les médicaments que vous prenez peuvent aggraver une éventuelle infection au Covid », souligne le médecin sarthois.

Pour faire le test : >> CLIQUEZ ICI <<