RESTAURATION DE LA MONTÉE DU CALVAIRE

Les travaux ont repris dans le quartier médiéval du Barry. Après quelques mois de répit, l’association de réinsertion F.A.I.R.E. revient avec de nouveaux stagiaires pour poursuivre les travaux dans les ruelles étroites.

C’est la rue du Calvaire et ses escaliers jusque là bétonnés qui fait l’objet d’une importante restauration.

Travail difficile dans cette rue étroite et pentue

Travail difficile dans cette rue étroite et pentue

Les anciens s’en souviennent, côté gauche des escaliers, côté droit une pente pour permettre aux mineurs domiciliés dans ce quartier de descendre leur « chauffe ». « En ce temps-là », les mineurs avaient droit à une certaine quantité de charbon pour se chauffer.  Ce charbon leur était livré par un tombereau sur la place de l’église, à charge pour eux de le descendre jusque dans leur cave en brouette, par cette pente aménagée.

Les travaux dans cette partie pentue et étroite sont difficiles à mettre en œuvre. Point de gros engins mécaniques. Le travail se fait à la main.  Pioches et masses sont à l’honneur ! Seule, une brouette motorisée peut s’approcher du chantier pour évacuer les gravats. Et la manutention ne s’arrête pas en haut des marches. Il faut poursuivre le transport au-delà du porche d’entrée de la rue de la Tournelle où peut stationner un camion.

Puis viendra le temps de la reconstruction. Des escaliers en pierre viendront remplacer avantageusement les marches autrefois en béton. Le chantier deviendra un atelier de taille de pierre, où les apprentis se familiariseront avec le burin, la chasse et la massette.

This entry was posted in ACTUALITES, TRAVAUX. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire