ACCIDENT : LES GRANDS MOYENS DE DEPANNAGE

Il y a quelques jours, une voiture, après avoir fait une embardée sur un rail de sécurité, s’était retrouvée propulsée dans les airs. Après quelques mètres de vol plané, le véhicule avait atterri plusieurs mètres en contrebas sur la voie ferrée.

Le véhicule accidenté est remonté de la tranchée de la voie ferrée

Le véhicule accidenté est remonté de la tranchée de la voie ferrée

Heureusement, la voiture était retombée sur ses roues, et malgré une grosse frayeur, le conducteur, seul à bord, était ressorti sans une égratignure de cette situation délicate.

Restait le problème du véhicule posé en contrebas sur les rails. Deux garagistes, venus sur place équipés d’un camion plateau et d’un treuil avaient renoncé à entreprendre l’opération qui s’avérait impossible avec ce simple matériel.

Avec délicatesse, l'épave va être déposée sur le camion de dépannage

Avec délicatesse, l’épave va être déposée sur le camion de dépannage

Il fallait employer les grands moyens ! Un camion-grue avec une flèche imposante est donc venu se positionner sur la route. Vérins déployés, le camion s’est stabilisé à l’horizontale, puis le bras s’est déployé, les câbles ont laissé descendre crochets et chaines de sécurité.

Une fois les sangles fixées sous le châssis de la voiture, l’opération de levage a pu avoir lieu. Lentement, mais surement, le véhicule est sorti de la tranchée de chemin de fer où elle était tombée, et a été déposée sur le camion de dépannage, certainement pour son dernier voyage, vu son état !

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire