COCHON A LA BROCHE

Pendant que quelques-uns préparaient la saucisse, le cochon tournait. Celui-là, avait été embroché le matin, et virevoltait devant des braises ardentes qui le cuisaient tout doucement. Il était accompagné sur le grill de quelques jambons bien dodus.

Joël a veillé toute la matinée à la cuisson du cochon à la broche

Joël a veillé toute la matinée à la cuisson du cochon à la broche

Le feu brûlait depuis l’aube. Les braises étaient rougeoyantes. Joël était à la manœuvre. Quelques coups de pelle pour rapprocher ce feu brûlant du tourne broche mécanisé, et la cuisson est allée bon train toute la matinée.

Il fallait bien faire rôtir toute cette viande, 160 personnes s’étaient inscrites pour le repas de midi !

La viande est maintenant bien dorée

La viande est maintenant bien dorée

Après le kir cévenol à la châtaigne pour une mise en bouche, il était l’heure de passer à table. Ces dames avaient préparé la salade verte aux croûtons et lardons, Chacun trouvait sa place autour des tables installées à l’intérieur, car loin des braises du « barbecue au cochon » il ne faisait vraiment pas une température à mettre un mangeur de cochonnaille dehors.

Il est temps de la découper ... c'est l'heure du repas !

Il est temps de la découper … c’est l’heure du repas !

Le cochon fut servi accompagné de pommes de terre rissolées. Et c’est tard dans l’après-midi que chacun put déguster sa coupe cévenole glacée.

Belle réussite pour un premier essai !

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire