LE TEMPS DU MIOMOSA

Le mimosa illumine les jours encore maussades de l’hiver. La magie parfumée de cette fleur jaune embaume les collines de la Côte d’Azur.

Plus modestement, dans les Cévennes, on voit apparaître au détour d’une route sinueuse de belles silhouettes jaunes : C’est le mimosa qui, en précurseur, annonce le printemps. Alors que la froidure persiste et que la gelée blanche décore d’une myriade de gouttelettes d’argent l’herbe des sous-bois, ses petites boules duveteuses d’un jaune éclatant égayent cours et jardins.

Les arbres offrent une explosion de jaunes qui réjouissent les yeux

Les arbres offrent une explosion de jaunes qui réjouissent les yeux

Symbole de sécurité, de certitude et d’amour inconditionnel dans le langage des fleurs, c’est un bouquet que l’on offre volontiers en cette période de frimas.

Ses petits pompons délicats tentent de concurrencer le jaune intense des forsythias, tandis que les buissons ardents préparent leurs boutons dans une explosion de rouges intenses, magnifiques, malgré les épines qui les accompagnent.

Tandis que « le ciel reflète dans la violette ses pures couleurs » comme nous l’a si joliment dit Théophile Gauthier, les bourgeons se gonflent de sève et sont prêts

à éclater… « Un printemps encor » !

This entry was posted in AGRICULTURE, CULTURE, FLEURISSEMENT. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire