LE SECRET DES OREILLETTES

De la farine, des œufs, de la levure, du beurre, de l’eau de fleur d’oranger, sans oublier la pincée de sel, voilà de quoi faire une bonne pâte à oreillettes. Il s’agit ensuite de plonger les mains dans la farine  pour bien malaxer l’ensemble et laisser reposer.

Puis c’est l’épreuve du laminoir. Le secret pour réussir de bonnes oreillettes bien croustillantes, c’est de réduire la pâte en une pellicule la plus fine possible et de plonger celle-ci dans l’huile bouillante. Sorties de ce bain chaud, un saupoudrage de sucre fin parachève la préparation.

Chacune à son poste, et les oreillettes seront bien croustillantes

Chacune à son poste, et les oreillettes seront bien croustillantes

Les membres de l’Association Familiale préparent cette gourmandise méridionale depuis des dizaines d’années. A l’occasion de l’après-midi récréatif offert aux anciens du village, ce délice trône en bonne place sur les tables festives.

Les membres de l’association se sont attelés à la tâche. Les laminoirs ont tourné tout l’après-midi. Affinée à plusieurs reprise, la est devenue translucide, prête a prendre son bain d’huile bouillant.

Cette année n’a pas manqué à la tradition, bien établie depuis soixante ans maintenant, et ce fut un régal pour tous les gourmets et gourmands !

This entry was posted in FESTIVITÉS, LOISIRS, TRADITIONS. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire