DEPARTS EN CASCADE A L’ECOLE DU VILLAGE

Pour Martine Bilois, l’école est finie !

Nouvelle affectation pour Raphaël

Rentrée en service en tant qu’Atsem le 1e septembre 1987, voilà 30 ans que Martine participait activement à la vie de la classe maternelle. C’est bien sûr avec une profonde émotion qu’elle pensait à tous ces enfants qui lui ont tant apporté, comme elle l’a déclaré lors de son petit discours avant de partager le verre de l’amitié.

Martine et Raphaël disent au revoir à l'école de St Jean

Martine et Raphaël disent au revoir à l’école de St Jean

De la nostalgie, elle en a plein son « cartable », et quand elle passera devant l’école l’année scolaire prochaine un petit pincement au cœur se fera sentir. Mais ce que Martine a surtout apprécié, c’est la présence de nombreux enfants qu’elle a côtoyé tout au long de sa carrière et qui ont répondu présents avec leurs parents lors de ce départ en retraite.

Un petit regret humoristique : « son assiduité et tous ses efforts dans l’enseignement ne lui ont pas permis d’être admise au CP » ! Alors qu’à la rentrée prochaine, les CP seront intégrés à la classe maternelle ! Quelle injustice a-t-elle déclaré !

Autre départ pour une autre affectation : c’est l’enseignant de la classe maternelle. Raphaël Bernat qui a obtenu sa mutation pour la maternelle d’Aigremont, ce qui le rapprochera de son domicile et donc de sa famille.

Il était arrivé à St Jean en 2003, pour son premier poste en tant que titulaire, et avait pris en charge la classe maternelle. Comme Martine, il a connu de nombreux enfants du village et les a vus grandir.

C’est pour lui aussi avec un pincement au cœur qu’il va quitter l’école car « après 14 années d’enseignement, j’avais l’impression d’être un peu du village et que je connaissais et appréciais de nombreuses familles » nous a-t-il dit.

Longue retraite à Martine au quartier du Cambonnet et tous nos vœux d’adaptation et de réussite à Raphaël dans sa nouvelle école.

This entry was posted in ACTUALITES, ENSEIGNEMENT, VIE SCOLAIRE. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire