GUITARES : UN TRIO MAGIQUE SOUS LES VOÛTES DE L’EGLISE ROMANE

Imaginé par Luis Soria, guitariste argentin, résidant Saint-Jeannais, le Festival de guitare en Cévennes vivait en ce mois de juin sa 4e édition. A la veille de sa clôture, ce festival itinérant faisait halte à Saint Jean de Valériscle, sous les voûtes de l’église romane qui offrait pour l’occasion un peu de fraîcheur aux musiciens et aux spectateurs.

Profitant de l’excellente acoustique du lieu, les trois musiciens qui composaient le programme de cette soirée, nous ont offert une prestation particulièrement brillante et le public ne s’y est pas trompé en leur réservant une ovation chaleureuse.

Luis Soria, Braian Toledo et Rodolfo Moises pour un concert inoubliable

Luis Soria, Braian Toledo et Rodolfo Moises pour un concert inoubliable

Luis Soria, en ouverture fit admirer sa technique, sa maîtrise et sa transmission.

Derrière lui, son élève, le tout jeune Braian Nicolas Toledo captiva le public par un jeu tout en finesse et assurance.

Avec Rodolfo Moises, on s’éloigne du répertoire classique pour pénétrer dans la musique populaire d’Argentine, celle des gauchos ou des indiens mapuches, qu’il interprète avec fougue et passion.

Enfin, pour le plus grand bonheur du public, la soirée allait s’achever par un duo impromptu, Luis Soria à la guitare et Rodolfo Moises au chant pour interpréter de sa magnifique voix de ténor dramatique « Alfonsina del mar », merveilleuse chanson écrite en 1969 en l’honneur de la grande poétesse argentine Alfonsina Storni, reprise entre autres par Mercedes Sosa, le jazzman Avisahai Cohen ou encore Florent Pagny.

Une très belle soirée offerte par Luis à son village d’adoption en attendant la 5e édition de Guitare en Cévennes.

This entry was posted in CULTURE, LOISIRS, MUSIQUE. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire