JOURNEE SOUVENIR DE LA VICTOIRE

Ils s’appelaient Alphonse, Clovis, Ernest, Gabriel, Maurice, Paul, Werther. Quand ils ont reçu leur convocation pour partir travailler en Allemagne au titre du Service du Travail Obligatoire, ils « ont pris le maquis ». Ces Saints Jeannais, étaient jeunes et pleins d’espoirs dans la vie qui s’ouvrait à eux. Mais ils ont quand même décidé, au péril de leur vie, de se lancer dans la clandestinité pour combattre l’envahisseur et participer à la libération de la France. Par chance, tous sont revenus sains et saufs. Aujourd’hui, la plupart sont décédés.

Assemblée peu fournie pour honorer ceux qui sont morts pour nos libertés

Assemblée peu fournie pour honorer ceux qui sont morts pour nos libertés

Grégory Clarté jeune porte drapeau pour les cérémonies commémoratives

Grégory Clarté jeune porte drapeau pour les cérémonies commémoratives

En ce jour de commémoration de la Victoire de 1945, c’est en suivant le drapeau porté par le jeune Grégory Clarté que le cortège s’est rendu jusqu’au Monument aux morts afin d’y déposer une gerbe, de lire les différentes déclarations, puis, après l’appel aux morts, d’observer une minute de silence en mémoire de toutes ces souffrances et de tous ces morts.

Les enfants ont participé activement à la cérémonie

Les enfants ont participé activement à la cérémonie qui s’est clôturée par la Marseillaise

On a souvent entendu dans les déclarations officielles les mots : Paix, Liberté, Valeurs humanistes.

Lu par les enfants, l’ordre du jour N° 9 signé du Général De Lattre de Tassigny en ce 8 mai 1945, n’en a été que plus émouvant et plus pathétique.

Pour clore la cérémonie, les enfants ont entonné la Marseillaise.

This entry was posted in ACTUALITES, CEREMONIES, COMMEMORATIONS, HOMMAGES. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire