UN MANDARINIER TRES PROLIFIQUE

Sur le thème de la Balade irlandaise de Bourvil, on aurait pu écrire : Un mandarinier sur le sol cévenol, on ne le verra jamais … Et pourtant, C’est au quartier du Barry, non loin de la rivière, que s’épanouit un magnifique mandarinier. Vous allez me dire, oui, mais il est dans un conteneur, et ses propriétaires le rentrent à l’abri dès les premier frimas.

En bordure de terrasse, ce bel agrume a trouvé sa place définitive

En bordure de terrasse, ce bel agrume a trouvé sa place définitive

Hé bien ! vous n’y êtes pas du tout. Cet arbre fruitier, nommé citrus réticulata par les savants botanistes, se développe en plein air depuis plus de quinze ans. Sans protection aucune, même sous la neige, il arbore une quantité impressionnante de fruits qui arrivent à maturité en hiver, et cela chaque année.

Heureux propriétaires qui dégustent leur production au coin du feu. Généreux, ils distribuent à la famille mais aussi aux amis et aux voisins ces soleils hivernaux qui enchantent le palais en cette période où les fruits se font rares.

En cette période de frimas, de la couleur et de la douceur dans les agrumes

En cette période de frimas, de la couleur et de la douceur dans les agrumes

Vitamines C, mais aussi A et B, gorgée de minéraux et d’antioxydants, la mandarine apporte calcium, potassium, phosphore et magnésium : tout un arsenal de composants pour se prémunir contre les virus qui nous menacent en période de froid. Surtout que celles-là sont absolument naturelles et sans aucun traitement.

 

 

This entry was posted in ACTUALITES, AGRICULTURE, CULTURE, Uncategorized. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire