LES COMMUNES FÔRESTIERES EN ASSEMBLEE

Dans le Gard, une commune sur deux est propriétaire de forêts. Une association fédère ces communes au niveau national. Dans notre département, plus de 80 communes ont adhéré à cette fédération.

Une réunion de toutes ces communes était programmée sur le village. Elle s’est tenue lundi au Trianon.

Sur le thème général du « Ras le bol des communes : les budgets baissent et les contraintes augmentent » deux sujets ont été débattus.

Tout d’abord, il s’agissait du paiement de taxes disproportionnées sur les recettes liées aux emprises des énergies renouvelables sur les forêts communales.

La deuxième préoccupation des élus était l’état déplorable des anciens ouvrages miniers qui se situent sur les terrains de l’état, notamment en forêt et qui menacent de s’effondrer.

Si la première question ne concerne pas, pour le moment, notre village, par contre celui-ci est impacté par les vestiges miniers. Plusieurs terrils existent sur la commune et des galeries couvertes, souvent débouchant dans l’Auzonnet sont répertoriées. Pour l’instant, ces reliquats des exploitations minières ne présentant pas un danger direct pour la population, ne sont pas prioritaires. Mais d’autres villages de nos vallées cévenoles sont plus directement impactés car ils ont subi d’importants dégâts sur les zones habitées lors des derniers épisodes cévenols.

Il est demandé que l’Etat montre l’exemple et prenne en charge l’entretien des ouvrages qui lui appartiennent.

Et en ce qui concerne les installations d’énergies renouvelables, que des taxes ne soient plus prélevées sur les recettes générées sur les propriétés communales relevant du régime forestier.

Les conclusions de cette réunion seront remises aux autorités compétentes.16-09-onf-com-4151-1

Les élus qui ont participé à la réunion au Trianon

Les élus qui ont participé à la réunion au Trianon

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire