PAULETTE ASSENAT NOUS A QUITTES

Paulette Praden était née au village il y a 93 ans. Orpheline de père à l’âge de dix ans, elle avait été accueillie par son oncle et sa tante à Auzon. A 23 ans, elle perdait aussi sa maman. Elle avait donc dû travailler à la filature, comme beaucoup de filles de cette époque. En 1948, elle épousait André Assénat, ouvrier mineur qu’elle perdit en 2000. Avec son époux, qui fut président de l’Association Familiale durant plusieurs années, elle participait aux activités de l’association pour les kermesses et les après-midi récréatifs offerts aux anciens, toujours avec son naturel discret et effacé.

Tant que sa santé le lui a permis, elle faisait le déplacement à pied pour assister assidûment à la messe dominicale.

Mais quelques années plus tard, fatigue, arthrose, étaient son lot comme beaucoup de personnes prenant de l’âge. Cependant, elle gardait toute son autonomie. Elle vivait avec son fils Paul dans sa maison au pont de Pomier.

Cet été, une chute malencontreuse avait nécessité une hospitalisation. Les problèmes cardiaques qui suivirent ont fini par l’emporter.

A son fils et à toute sa famille, Midi libre présente ses sincères condoléances.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire