LA SEMAINE BLEUE SE TERMINE EN BEAUTÉ

« Deux enfants au soleil » ont traversé « Ma France » grâce au « Chef de gare qui est amoureux ». Puisque « L’Amour est cerise », il faut « Aimer à perdre la raison » car se disent les amoureux : « Que serai-je sans toi ? », avant de conclure « Ce soir nous dormirons ensemble ». « Au point du jour », « J’aurai voulu seulement être heureux » se disait ce « Sacré Félicien ».

Ainsi se sont égrenées pendant près de deux heures de bonheur partagé chansons connues ou moins connues de Jean Ferrat. Chansons d’amour, chansons de lutte, chansons d’espoir, Jacques Magnard et sa complice Dina, nous ont enchanté lors de cet après-midi inoubliable.

En alternant solos et duos, les deux artistes nous ont tenus en haleine, enchaînant sans interruption les plus beaux textes de cet amoureux des montagnes cévenoles.

A travers « Les saisons », la question s’est posée de « Restera-t-il un chant d’oiseau ? ». « Nuit et brouillard », a rappelé aux plus anciens des moments douloureux.

La centaine de personnes présentes ont pu dire « On ne voit pas le temps passer », avant de chanter en chœur avec les artistes « Que la montagne est belle ! ».

Tous les séniors ont confirmé que finalement « C’est beau la vie ».

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 22/10/2015)

This entry was posted in ACTUALITES, CCAS, CULTURE, LOISIRS. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire