ET LE RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT ALORS !

L’épisode cévenol a eu pour effet positif le nettoyage de la rivière et de ses berges. L’Auzonnet a retrouvé son côté sauvage. Les eaux tumultueuses ont dégagé la végétation de ses divers polluants amassés durant des mois. Emballages, sacs plastiques et toutes sortes d’objets jetés dans le lit du cours d’eau par facilité, par négligence ou par volonté délibérée ont été emportés par la furie des eaux. Mais il faut tout de même penser que tous ces déchets sont partis en aval vers d’autres rives et pollueront un peu plus loin. Certains iront même jusqu’à la mer. Après la crue, notre rivière était propre, malheureusement un riverain indélicat n’a pas attendu pour recommencer le travail de dégradation et de pollution volontaire. Pourtant, des containers existent dans tous les quartiers du village. Une déchetterie est à la disposition des citoyens. Des collectes de ferraille et d’encombrants ont lieu régulièrement. Et dire que ce week-end c’était l’opération « Nettoyons la nature » organisée par une grande chaîne de magasins. Des milliers de volontaires ont parcouru bois, rivières et montagnes et récolté des centaines de tonnes de déchets abandonnés. Le respect de l’environnement n’a pas la même signification pour tout le monde !

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le ??/09/2015)

This entry was posted in ACTUALITES, INCIVILITÉS, PREVENTION. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire