PORTRAIT D’UN RETRAITÉ HEUREUX

© Jean-Marc GARNIER © Jean-Marc GARNIER

Il a terminé sa carrière là où il avait commencé sa vie en société c’est à dire à l’école de son village !
José Puso a en effet été accueilli à l’école maternelle alors qu’il n’avait guère plus de 2 ans. C’est lors de ses études primaires que ses enseignants lui ont inculqué les valeurs fondamentales de la vie : le respect, le goût de l’effort et de la réussite, l’acceptation de la différence.
Ses études secondaires l’ont conduit au Lycée-collège d’Alès. Dès l’âge de 15 ans, il était fixé sur son sort : ayant réussi le concours d’entrée à l’école normale, il serait instituteur. Après le bac, 2 ans de formation, et un premier poste d’enseignant à Robiac, 20 ans à la direction, avant de partir vers la vallée du Rhône, où, avoue-t-il, il a appris à apprécier le bon vin.
Il est cependant revenu vers ses racines cévenoles pour prendre un poste de maître spécialisé pour enfants en difficulté dans le canton de Saint Ambroix. Ensuite, retour vers la Cèze en tant que directeur à Bessèges. Puis il a décidé de revenir à Saint Jean pour assurer pendant ses deux dernières années d’activité la direction de l’école de son village.
Et il était heureux de retrouver les ruelles du quartier du Barry qui l’avaient vu grandir au milieu de ses frères et soeurs. A ses dires, il a passé deux années formidables, bien secondé par ses collègues enseignants et par le personnel éducatif.
C’est avec une pincée de nostalgie, un brin de regret, et une brassée de satisfaction pour le devoir accompli, que José avait invité parents d’élèves et amis pour fêter son départ à la retraite. Avec Nathalie, sa compagne, il a accueilli ses invités pour un moment convivial des plus réussi.
Il sait déjà que cette nouvelle vie ne sera pas inactive, puisque maire nouvellement élu, il a maintenant à charge d’administrer son village.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 18/07/2014)

This entry was posted in ACTUALITES, VIE SCOLAIRE. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire