J’AI DESCENDU DANS MON JARDIN… NOUS DIT LA COMPTINE !

Un petit vent frais souffle sur la colline, chatouille les fleurs du cerisier, caresse l’herbe tendre. Cette brise légère ramène le doux parfum du romarin. Le printemps vient de naître. Adossés à la fenêtre de la salle de classe, les enfants regardent jonquilles et anémones s’épanouir aux doux rayons du soleil.
Mais, il faut descendre au jardin, si ce n’est pour y cueillir du romarin, ce sera pour débuter les travaux de nettoyage et de remise en état du potager.
Avoine, seigle et orge, mis en terre à l’automne, ondulent sous le vent. L’herbe, encouragée par les longues pluies de l’hiver, a envahi la planche des fraisiers. Les grands s’attellent au désherbage, car déjà les fleurs des fraisiers annoncent une prochaine récolte, tentatrice et succulente.
Sur les conseils d’Eric, les petits de maternelle arrachent consciencieusement les graminées qui squattent le carré destiné à un futur semis. Les grands plantent des pommes de terre sous l’oeil vigilant d’Inka.
Ainsi va la vie au jardin de l’école. Les élèves intéressés sèment, plantent, binent et arrosent légumes et fleurs. Dans le respect de la nature, ils apprennent à cultiver avec paillage et sarclage, mais surtout sans produits chimiques.

(Jean-Marc Garnier – Correspondant de Saint Jean de Valériscle – Article paru dans Midi Libre le 26/03/2014)

This entry was posted in ACTUALITES, AGRICULTURE, VIE SCOLAIRE. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire